OM cévenol

Radio Club cévenol, F6KKA

 

Hommage à Alain Chauzal, F1TDA

Alain nous a quittés au mois d'avril 2024.

Toujours prompt à rendre service, il avait travaillé avec beaucoup d'entrain à la remise en état de nos locaux de Rousson, en compagnie de ses amis Yves F5ONG et Claude F1EZY..

Il participait à de nombreux concours HF et était un grand utilisateur de la station décamétrique du radioclub.

Il était vice-président de notre association.

Dans les années 90 il était un grand adepte du trafic packet avec des configurations tournant sous MS-DOS 5. A cette époque, il passait aussi des nuits entières sur le relais R0 d'Alès.

Adieu Alain !

 

 

Alain Chauzal

Alain, F1TDA (à gauche), en compagnie de Fabrice, F4BIP (à droite)

 

Le mot d'adieu de son ami Laurent, F4BSB:

J’ai connu Alain dans les années 90, il était cibiste avec un QRZ qui lui allait bien, je trouve (Popeye 30).
Déjà au service des autres il était très actif au club de Tamaris, Cévennes Amitié 27, et c’est lors d’une assistance radio pas très commune qu’il m’a transmis sa passion. Lui était derrière la radio de son LADA NIVA pour transmettre les résultats avec son équipe des différents terrains, et moi, je jouais tout en participant à l’organisation d’un des plus gros tournois de basketball de la région, encore à Tamaris. Ce fameux Tamaris où il exerçait à l’usine de la SAFT qui devint Tamaris industries sur sa fin de carrière.
Je me souviens de nos virées où il me trimbalait pour aller faire de la radio ou direction Lunel pour aller chercher du matériel 27MHz pour moi alors que lui préparait la licence radio amateur pour passer de Popeye à FA1TDA puis F1TDA. Avec sa bienveillance il m’avait installé ma première antenne au QRA familial pour le plus grand plaisir de mes parents et des télévisions de mes voisins hihihi…
Tout naturellement, quelques années plus tard je suivais mon papa de radio en passant ma licence et je n’avais pas manqué de lui réserver mon premier QSO.
Pour ceux qui ne le connaissaient pas, Alain pouvait paraître ronchon, gueulard un peut rustre comme on dit mais quand on le connaissait on s’apercevait très vite que c’était tout le contraire et qu’il prenait tout simplement beaucoup de plaisir à allumer son entourage mais sans jamais avoir d’arrière-pensées.

 

 

 

 

Haut de page